Thérapie manuelle

Thérapie manuelle

La thérapie manuelle, ajustement ou manipulation articulaire, est l’outil principal du chiropraticien. Cette méthode fut initiée par le fondateur de la chiropratique, DD Palmer en 1895 et les études quant à son efficacité sont de plus en plus probantes (voir notes 1,2,3 en bas de page).

De quoi s’agit-il?

Beaucoup de gens croient encore que lors d’une manipulation, on replace un os. C’est beaucoup plus complexe. La manipulation est une pression rapide et de faible amplitude qui est exercée avec la main au niveau d’une articulation dans le but d’induire une augmentation de sa mobilité. Il est possible de l’appliquer à la plupart des articulations du corps humain. Elle est souvent accompagnée d’un bruit de craquement qui est le résultat de l’éclatement d’une bulle contenant un gaz situé à l’intérieur de l’articulation. La manipulation est un acte précis qui ne doit qu’être fait par un professionnel qualifié dans le domaine. La formation universitaire en chiropratique comprend plusieurs heures à l’enseignement de cette manœuvre.

Où doit-on faire une manipulation?

Le chiropraticien utilisera la thérapie manuelle au niveau d’une articulation qui est restreinte dans son mouvement. Cette restriction est la source de raideurs, limitation de mouvement et de douleurs. En plus, si une restriction n’est pas corrigée, les compensations faites par le corps causeront d’autres problèmes.

Quels sont les effets?

Lors de la manipulation, les ligaments et les muscles qui retiennent les os ensemble subissent une élongation. Cette élongation aura deux effets:

  • Premièrement, l’articulation retrouvera sa mobilité normale
  • Deuxièmement, les multiples récepteurs du système nerveux situés dans ces muscles et ligaments seront stimulés et déclencheront un influx nerveux qui réduira les spasmes musculaires, réduira la douleur et améliorera la qualité des informations provenant de cette articulation.

En augmentant la mobilité d’une articulation bloquée et diminuant les spasmes musculaires par effet réflexe, l’ensemble de la mécanique de la région traitée s’améliore et cela favorise la guérison.

RÉFÉRENCES:

1. Bronford G et al, Efficacity of spinal manipulation and mobilisation for low back pain and neck pain: a systematic review and best evidence synthesis, Spine Journal 2004, 4(3)

2. Koes BW et al , Clinical guidelines for the management of low back pian in primary care: an international comparison, Spine 2001,26(22)

3. UK BEAM Trial team, United Kingdom back pain exercice and manipulation randomised trial: cost effectiveness of physical treatment for back pain in primary care. BMJ 2004 329(7479)